Pera (sac de transport)

La besace, appelée pera, est un  sac de transport équipée d’une sangle pour le transport. Quelques exemplaires sont connus pour le début de l’Empire. Un objet de ce type fut découvert lors de la fouille du  navire de Comacchio en Italie. L'épave de Saint-Gervais à Fos-sur-Mer (milieu du  Ier siècle apr  J.-C.) livra également des sacoches de ce type. Les sacs du site de Bar Hill portent un décor au niveau des coutures.

Plusieurs scènes de la colonne trajane montrent des militaires romains utilisant des sacs d’une conception plus complexes. Des renforts sont cousus sur les bords, les faces avant et arrière (en diagonale) du sac pour améliorer sa résistance et assurer  une meilleure cohésion de l’ensemble.

Durant le Haut-Empire, les prix de ces articles ne sont pas connus. Dans l’Edit de Dioclétien (Edict. Diocl. 10.1a, début du IVe siècle), l’averta, (sac de voyage), atteint le prix maximum fort élevé de 1500 deniers. Il devait cependant exister plusieurs types et différentes qualités de sacs de voyage.

 pera2-1.jpgpera1-1.jpg

  

  

 

 

 

 

pera3-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Sources :

  • G. Parmeggiani I cuoi. In : F. Berti, Fortuna Maris. La nave romana di Comacchio. Nuova Alfa Editoriale, Bologne, 1990.
  • B. Liou, J.-M. Gassend, L’épave Saint Gervais 3 à Fos-sur-Mer (milieu du Ier siècle apr J.-C.). Inscriptions sur peintes sur amphores de Bétique. Vestiges de la coque, Archaeonautica, 10, 1990, p. 157-259.
  • A. Robertson, M. Scott, L. Keppie, Bar Hill : a Roman Fort and its Finds. B. A. R. 16, 1975.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×